I

Après le Mediator et l’Isoméride, le tramadol pointé du doigt pour ses effets redoutables

Le Tramadol, censé remplacer le Di-Antalvic retiré du marché depuis 2011, serait encore pire que son prédécesseur. Il entraînerait des effets secondaires graves et une accoutumance, au point que l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a décidé de le surveiller.

Cliquez sur « Suiv » pour lire la suite